les sommités du comité :

Elsa André

Charlène Faroldi

Louise Gérard

Marine Blanken

Grégoire Le Divelec

Julien Galardon

Mathias Herard

Gildwen Peronno

Olivier Rannou

5 structures sont co-organisatrices de cet évènement : la compagnie Bakélite qui est porteuse administrative du projet , le RoiZIZO Théâtre, Hectores, Yokatta et Zarmine

 

La Compagnie Bakélite

Olivier Rannou, Charlène Faroldi et Louise Gérard accompagnent le projet de Panique au parc en coordination et Mathias Herard sur les aspects techniques secondé par Martin Choteau et Ewen Toullion. Toute l'équipe de la bakélite participe à la construction de se projet (Sandrine Hernandez, Alan Floc'h, Aurélien Georgeault et Guillaume-Alexandre Brault)

lien


 

RoiZIZO Théâtre

Dirigée par Julien Galardon et Gildwen Peronno, la Compagnie du Roi Zizo est basée à Vannes dans le Morbihan et elle rassemble autour de ses spectacles une équipe d’une dizaine de personnes.  Depuis dix ans, elle crée des spectacles mêlant le théâtre, avec ou sans parole, et les formes animées (marionnette, théâtre d’objet et d’ombres). Son projet est marqué par la volonté de vivre une aventure humaine, utopique et théâtrale. Elle est soutenue par le département du Morbihan, Golfe du Morbihan Vannes Agglo et selon les projets par la Région Bretagne. 

Les deux codirecteurs de la compagnie travaillent sur Panique au Parc depuis la première édition.

Lien 


 

Hectores 

Hectores est un bureau d’accompagnement basé à Rennes, dont l'ambition est d'accompagner de manière privilégiée les artistes professionnels du spectacle vivant à l’administration, la production et/ou la diffusion, dans un esprit de co-construction et de coresponsabilité.

Grégoire le Divelec suit plus spécifiquement le projet Panique au Parc au sein d’Hectores. Anaïs Fégar réjoint également l'équipe de panique au parc

Lien


 

Yokatta 

L’association Yokatta a été fondée autour du groupe Nezumi (& Fox). La création de leur musique est fortement inspirée d’éléments visuels (cinéma, art plastique, paysage…) ainsi que du Japon (le pays, la langue, les arts, tradition/modernité). Les différents projets soutenus par Yokatta ont alors une relation étroite avec la musique et le Japon.

Elsa André accompagne le projet Panique au Parc.

 

 

Zarmine 

Depuis 2002, Zarmine scénographie, décore, illumine et s’empare de nombreux événements. Ce collectif de créateurs, à géométrie variable, composé de scénographes, décoratrices(teurs),  graphistes, constructrices(teurs), éclairagistes, régisseuses(eurs)… A partir de scénographies oniriques, chaleureuses et lumineuses, spectaculaires ou intimistes, délibérément  cinématographiques, bousculant les concepts, ils créent la surprise, l’illusion, le réalisme magique  et de nouveaux usages des volumes et des lieux. 

Parmi les festivals qui font appel à Zarmine, les plus emblématiques sont Travelling (depuis 2002),  Les Transmusicales(depuis 2004), les vieilles charrues (depuis 2015), Les Tombées de la Nuit (2009  à 2013), Le festival de Cinéma de Douarnenez (depuis 2005)… 

Au sein de Zarmine, Marine Blanken est engagée dans le projet Panique au Parc.

Lien 

Remerciement:

Samuel Giot, Blandine Robin, Mélissa Pereira pour la ville de Charleville-Mézières,

Simon Hubeau, Julie Linquette,

l'association Le FLaP de Charleville-Mézières

aux bénévoles qui nous suivent dans cette aventure